Histoire et patrimoine

Histoire et patrimoine

Le musée archéologique

Sanguinet est situé à l’emplacement du village gallo-romain de Losa, station routière sur la voie romaine. Le site principal est le lac où l’on a découvert des vestiges préhistoriques. Il correspond au lit ennoyé d’une rivière côtière, la Gourgue, dont le tracé se retrouve sous les eaux.

 

La présence de sites archéologiques sublacustres s’explique par la mise en place du plan d’eau durant les trois derniers millénaires. La formation des cordons dunaires du littoral aquitain a obstrué les cours d’eau côtiers qui se déversaient directement dans l’océan. Au fil des siècles, les accumulations d’eau douce à l’arrière des dunes ont progressé en surface et en volume. C’est ainsi que le lac de Sanguinet a recouvert les vestiges d’occupation humaine remontant à la protohistoire et à l’Antiquité.

A partir du XIème siècle, les pèlerins affluent de toute l’Europe vers Saint Jacques de Compostelle. Sanguinet est alors une étape sur la voie littorale.

Comme la majorité des communes des Landes, la vie est restée longtemps figée jusqu’au début du 20ème siècle : c’est au cours de cette période que les Landes de Gascogne ont été le théâtre de profondes transformations ; le pays est entré dans l’ère industrielle ; la lande pastorale a cédéla place à la forêt. Les marais ont été asséchés par le creusement de fossés ; les terres ainsi gagnées ont été boisées de pins.

Le pin maritime est apparu comme une source de profits plus sûre que l’agriculture ; la sylviculture s’est développée. Deux scieries importantes et des scieries mobiles employaient une population nombreuse jusque dans les années 70. Sanguinet possédait aussi à cette époque-là sa propre usine de collecte et de distillerie de produits résineux (actuel Espace Gemme).

En parallèle, la pêche professionnelle sur le lac permettait à deux entreprises familiales d’être créées. Elles ont commercialisé leur production jusque dans les années 60.

Après l’abandon du gemmage et la fermeture de la dernière scierie, l’exploitation de la forêt et l’agriculture n’ont plus constitué les principales ressources économiques.

La création du Centre d’Essais des Landes de Biscarrosse dans les années 60 etl’accroissement d’activité de la Base Aérienne de Cazaux ont ouvert de nouvelles perspectives.

Jadis rurale et pastorale, l’économie locale est aujourd’hui fortement marquée par le secteur tertiaire ; la commune de Sanguinet s’est tournée vers le secteur du tourisme et des services, principaux employeurs à l’heure actuelle.

Histoire et patrimoine
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !