Passage à l'heure d'hiver

Passage à l'heure d'hiver
Le passage à l'heure d'hiver se déroulera dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 octobre 2018. A 3h il sera 2h.

Cet été, sur demande du Parlement européen, la Commission européenne a réalisé une consultation publique XXL sur les changements d'heure saisonniers (d'été et d'hiver). Près de 5 millions de réponses ont été recueillies (4,6 millions) au total... soit le taux de participation le plus haut jamais enregistré dans la catégorie des consultations publiques organisées par la Commission. Et un résultat sans appel : 84% des personnes interrogées se sont déclarées en faveur de la suppression des changements d'heure saisonniers.

Fin du changement d'heure

La Commission européenne ne propose pas la fin "totale" du changement d'heure à tout prix, mais plutôt de mettre fin, à partir de 2019, aux changements d'heure en cours d'année... en laissant les États membres libres de choisir s'ils veulent appliquer de façon permanente heure d'été ou heure d'hiver. Et en même temps, pour respecter la proposition législative, les États membres vont a priori devoir coordonner leurs choix afin, analyse le site spécialisé service-public.fr, "de préserver le bon fonctionnement du marché intérieur".

Pourquoi le changement d'heure

Le changement d'heure rythme notre quotidien, mais nous ne savons pas toujours d'où il vient. Cette mesure créée par l'homme a été appliquée pour la première fois en 1916 en avançant les horloges d'une heure pendant l'heure d'été. Puis, abandonnée suite  à la Seconde guerre mondiale, l'heure d'été a fait son retour 60 ans plus tard, en 1976, suite à un choc pétrolier (envolée des prix du pétrole). A ce moment-là, les centrales au fioul produisaient la majeure partie de l'électricité et la mesure d'économie d'énergie du changement d'heure devait être temporaire, le temps des restrictions pétrolières. Elle a finalement été généralisée au sein de l'Europe dans les années 80.

Le changement d'heure permet in fine d'adapter nos journées à un phénomène astronomique appelé "l'obliquité" : l'axe de rotation de la Terre autour du soleil ne possède pas toujours la même inclinaison. Changer l'heure en fonction des saisons nous permet de nous adapter différemment à la durée d'ensoleillement variable au sein de l'hémisphère Nord où nous vivons, au fil de l'année. Et donc de faire des économies d'éclairage.

Informations recueillies auprès du site lintern@ute.