Du pain pour les oiseaux ? Surtout pas !

Du pain pour les oiseaux ? Surtout pas !
Pensant bien faire, de nombreux promeneurs donnent du pain aux cygnes et aux canards. Qu’il s’agisse des petits oiseaux des jardins ou des oiseaux d’eau, leur système digestif n’est pas adapté à la digestion du gluten et du sel, présents dans le pain et ses dérivés.

Bien qu’ils en raffolent, le pain leur cause des intoxications et de nombreuses carences. Celles-ci se traduisent par plusieurs symptômes qui ne sont pas forcément visibles au premier abord : mauvaise étanchéité du plumage, malformations osseuses induisant des déformations articulaires, maladies du foie, problèmes rénaux, affaiblissement physique, etc...

Les oiseaux d'eau sont les plus touchés

Le pain est toxique pour leur santé
Pas du tout adapté à leur organisme, le pain, notamment le gluten et la levure, provoque chez les cygnes et canards des troubles digestifs, des intoxications au sel et des malformations osseuses chez les jeunes oiseaux. C’est le phénomène dit des « ailes d’anges » : les oiseaux ne peuvent plus voler du fait d’une déformation des ailes. Ils deviennent alors la proie de prédateurs et en cas de conditions météorologiques défavorables, ils ne peuvent s’échapper.
Les cygnes et les canards sont principalement herbivores et savent se nourrir seuls. Alimenter ces animaux en continu développe chez certains sujets une dépendance à l’humain. Les parents n’apprennent alors plus aux jeunes à se nourrir par eux-mêmes.
Un geste néfaste à l’environnement
Le pain non consommé peut attirer les nuisibles, dont les rats, et favoriser le développement de bactéries dans l’eau, responsables de maladies mortelles pour les oiseaux (botulisme aviaire, salmonellose).

Des panneaux d’interdiction de nourrissage des oiseaux seront prochainement installés sur les bords de lac.