Détecteurs autonomes avertisseurs de fumée

Détecteurs autonomes avertisseurs de fumée

En France, un incendie se déclare toutes les deux minutes, causant entre 600 et 800 décès par an. 70 % des incendies mortels se produisent la nuit, en raison de l'absence d'avertissement.

La prévention des risques liés aux incendies domestiques est une priorité de l'Etat, c'est pourquoi la loi n°2010-238 du 9 mars 2010 (journal officieldu 10 mars 2010) rend obligatoire l'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) dans tous les logements, qu'ils soient nouvellement construits ou existants, qu'ils se situent dans un bâtiment collectif ou dans une habitation individuelleau plus tard le 8 mars 2015.

Le DAAF est un appareil permettant d'alerter les occupants d'un début d'incendie dans le logement grâce à l'émission d'un signal sonore et ainsi d'éviter que les fumées ne les asphyxient durant leur sommeil.

L'arrêté du 14 mars 2013 précise les exigences auxquelles doivent répondre les DAAF normalisés installés dans chaque logement, les conditions de leur installation, de leur entretien et de leur fonctionnement.

Cet arrêté stipule notamment qu'au moins un détecteur de fumée normalisé (CE - NF EN 14604) doit être installé dans les parties privatives de chaque logement, de préférence dans les couloirs et les dégagements desservant les chambres. Le texte rappelle également qu'il est interdit d'installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d'habitation.

L'ensemble des informations ainsi que des conseils de sécurité pour prévenir l'incendie se trouve dans le guide "détecteurs de fumée-mode d'emploi".

Détecteurs autonomes avertisseurs de fumée
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !